Aller au contenu principal

Après avoir apporté son aide dans le cadre des mesures d'urgence de 2015, la fondation d'aide à l'enfance Regine Sixt soutient désormais la construction d'une maison familiale à Bungamati pour les enfants devenus orphelins suite au tremblement de terre au Népal.

En avril et mai 2015, plusieurs grands séismes se sont produits à Katmandou et ses vallées environnantes, dont le plus fort, à environ 80 kilomètres de Katmandou le 25 avril, a atteint un pic de 7,8 sur l'échelle de Richter (Mw).

Plus de 8 000 personnes sont mortes et plus de 22 000 ont été blessées sous les avalanches d'éboulis et les maisons effondrées. C'est à ce jour la plus grande catastrophe dans l'histoire du Népal. Les graves tremblements de terre ne sont pas rares dans la région, étant donné que la plaque indo-australienne se déplace lentement depuis des millions d'années sur la plaque eurasienne et « se redresse » entre autres au niveau des montagnes himalayennes, ce qui peut provoquer des secousses de tremblement de terre, comme celles du printemps 2015.


Immédiatement après le début du séisme, la fondation d'aide à l'enfance Regine Sixt organisait, en partenariat avec l'Ordre de Malte, l'envoi de couvertures et de tentes pour la zone sinistrée. En plus des mesures immédiates mises en place pour l'aide d'urgence, la fondation d'aide à l'enfance Regine Sixt s'implique particulièrement dans trois autres domaines clés : l'éducation, les soins et la santé. L'impact du tremblement de terre du siècle dans la ville Bungamati a été particulièrement grave, ville dans laquelle la fondation d'aide à l'enfance Regine Sixt est engagée en attendant la mise en place d'un ravitaillement durable. Ainsi, le projet Family House de Bungamati a vu le jour à environ huit kilomètres de Katmandou, en collaboration avec le consul général honoraire du Népal, Ann-Katrin Bauknecht et l'organisation de bienfaisance népalaise MAITI-Népal. Les futurs orphelins seront généralement pris en charge ici et recevront une formation scolaire.

Le projet de construction Family House de Bungamati sur l'école coopérative Tri Ratna - pour les orphelins qui y recevront des soins complets et une formation scolaire - a débuté en novembre 2015. Le projet est situé dans le district de Lalitpur, une région rurale, à environ huit kilomètres en dehors de la capitale Katmandou, et niché au centre du village de Bungamati. La Family House peut loger jusqu'à dix enfants ainsi que des bénévoles. Le bâtiment prévoit des chambres séparées pour les garçons et les filles. Il est en effet primordial de fournir un foyer sûr aux filles. Toutes les filles, quel que soit leur âge, sont en grand danger depuis le tremblement de terre au Népal. Elles sont enlevées par des trafiquants d'êtres humains qui les envoient en Inde où elles sont forcées à se prostituer ou vendues comme main d'œuvre infantile.

Entre cinq et dix personnes travaillent actuellement quotidiennement sur ce projet - avec le soutien des collaborateurs allemands, ainsi que deux étudiants venus d'Allemagne. Des nouveaux dons sont nécessaires de toute urgence pour terminer la construction du bâtiment au plus vite et donner ainsi rapidement aux enfants une maison protégée, sûre et gardée.