Aller au contenu principal

Ensemble avec l’Ordre de Malte nous réhabilitons et élargissons un centre d’encadrement scolaire pour enfants Roma et Sinti à Tarnabod.

Ensemble avec l’organisation d’aide humanitaire de l’Ordre de Malte, la fondation aide aux enfants Regine Sixt facilite l’élargissement du centre d’études pour enfants Roma à Tarnabod, Hongrie. Le but est d’offrir aux enfants une bonne éducation et en même temps d’assurer un encadrement intensif.


Cette installation, dont le but primaire est l’intégration d’enfants Roma en Hongrie, supporte environ 150 enfants d’âge différent. On s’y occupe surtout de cours supplémentaires et d’un comportement social adapté des enfants. Les efforts ont déjà été  couronnés de succès: On a pu réduire considérablement le nombre de ruptures scolaires et en même temps on a pu supporter les étudiants pour recevoir un diplôme universitaire.

Notre but est de continuer après ces premiers succès, d’élargir le nouveau centre scolaire pour offrir aux enfants des conditions encore améliorées pour leurs études. Ainsi on peut aussi améliorer les possibilités pour enfants socialement désavantagés, leur trouver une profession ou même des études universitaires. Ce projet est réalisé ensemble avec l’organisation de Malteser Hilfsdienst e.V.


L’histoire triste d’un village
Tarnabod est un village Roma à 80 km à l’est de Budapest. A l’aide de son programme d’intégration sur plusieurs niveaux, le service d’aide humanitaire de l’Ordre de Malte offre à des familles sans abri de commencer une nouvelle vie. Dans son centre beaucoup d’enfants reçoivent des repas. Surtout en hiver ils restent le plus longtemps possible dans les salles chauffées. En 2008 on a vu a Tarnabod des attaques terribles de terroristes de droite hongrois qui lançaient des cocktail Molotov dans des maisons habitées. Heureusement tous les habitants ont survécu. Après ces incidents notre travail avec les enfants et l’encouragement d’une intégration à long terme est encore plus important.

La vie dans le centre avec beaucoup de joie, avec des chansons, de la danse, des discussions, des cours de natation etc. nous montre que nous sommes sur la bonne voie.


La tradition continue
Depuis des siècles les Romani et les Sinti profitaient d’une bonne situation sociale en Hongrie. Seulement au le 19ième siècle ces peuples ont été discriminées, poursuivies et chassées de leurs maisons. Pendant cette période les Lovara, un groupe des Roma, immigrait en Hongrie. Un grand nombre d’entre eux avait été déporté aux camps de concentration pendant la deuxième guerre mondiale. Beaucoup sont morts. Et avec eux leur langue, Lovari. Mais on l’enseigne de nouveau au centre scolaire de Tarnabod. Cette langue fait partie de la tradition culturelle des Roma et présente, à côté de l’intégration, un point de repère dans l’enseignement pour ces enfants.